cyberpirate

Les pirates informatiques s'attaquent aux livres électroniques

Site web, page personnelle de réseau social, blogs, sites officiels, sites gouvernementaux, infrastructures industrielles ; sont les cibles les plus connues des cybercriminels. Étendant leurs attaques dans plusieurs domaines, les livres électroniques sont également sujets aux manœuvres frauduleuses des pirates informatiques.

Livres électroniques, la proie des pirates informatiques

Les bases de données policières sont aussi des cibles potentielles pour les pirates informatiques

Les pirates informatiques ne se contentent plus désormais d’accéder aux systèmes informatiques des institutions bancaires ou des entreprises privées, mais s’attaquent directement, à des organismes publics et aux représentants de l’ordre, en s’introduisant dans leur système informatique et en accédant à leurs bases de données pour y soustraire frauduleusement une importante quantité de données et d’informations à caractère confidentielles.

Comment éviter les détournements d'informations ?

Que ce soit à travers les sites web visités, blogs professionnels ou réseaux sociaux, beaucoup d’informations sont diffusées par les gens sur Internet. Cette panoplie d’informations plus ou moins critiques sur le Net a donné l’occasion aux fraudeurs de commettre des crimes, en extorquant ces informations pour être utilisées à des fins criminelles. Les méthodes les plus usitées étant l’hameçonnage, le détournement de lien, les fausses applications sur les réseaux sociaux ou encore les fausses notifications d’administration de page web.

La surveillance des internautes qualifiée de cyberpiratage

Avec l’avancée technologique dans le domaine du Net actuellement, bon nombre d’États du monde entier comptent renforcer la surveillance des internautes, afin d’éradiquer différentes sortes d’actes frauduleux, criminels ou de terrorisme. Ainsi, en conservant toutes les données de navigation de l’utilisateur, il est plus facile d’accéder au profil de celui-ci (préférences, sites web visités, centres d’intérêt…). Les internautes voient ce phénomène comme du cyberpiratage pur et simple.

L'espionnage industriel, un fléau mondial

Les entreprises généralisent de plus en plus l’intégration des nouvelles technologies de l’information et de la télécommunication dans le fonctionnement de leurs organisations. Si ceci constitue un véritable progrès dans le monde des entreprises, il n’est pas moins vrai que l’interconnexion massive qui en découle augmente la vulnérabilité des informations circulant sur un réseau quelconque.

Souscrire à RSS - cyberpirate