Anonymous est considéré comme les dark knights du web

Agissant comme des véritables justiciers masqués à travers la toile, les Anonymous défendent des causes qu’ils estiment justes en défiant toutes les lois de la frontière du monde numérique et du web, et en mettant les autorités à l’épreuve s’ils jugent que cela soit véritablement indispensable.

Constitués d’intellectuels et de véritables férus de l’informatique et en technologie web, ces dark knights du web possèdent des connaissances très avancées et des expériences très pointues en matière de programmation et développement web qu’ils mettent au service de leur propre cause.

Ayant déjà réussi plusieurs fois à s’introduire dans de nombreux sites gouvernementaux et institutionnels, ils ont déjà mené un grand nombre d’attaques cybercriminels ciblées particulièrement sur des sites de grandes banques américaines, paralysé temporairement celui du FBI, et menacé la Chine en avril 2012, en mettant le gouvernement Chinois en garde contre les mesures politiques gouvernementales de cyber-censure en Chine.

Les manifestations de ces justiciers de l’ombre ne se limitent pas uniquement à des attaques cybercriminels, mais concernent également des publications de noms, divulgations d’informations confidentielles, d’adresses IP, et de renseignements sur des cyber-pédophiles.

Ils ont même réussi à terrifier bon nombre d’entreprises de grande envergure au nom des employés qui furent massivement licenciés.

C’est vrai qu’il est parfois assez difficile de qualifier leur acte de : cybercriminalité, toutefois rien n’empêche de considérer le fait qu’il s’agit bien là d’une infraction pénale passible de peine, à partir du moment où il y a transgression de règles de droit, de lois et de législations en matière de technologie numérique, plus particulièrement celle du web.

L’agence Anti Cybercriminalité peut vous procurer les meilleurs conseils pour vous permettre de vous prémunir contre toutes les formes d’attaques cybercriminels.