Attaque par déni de service contre le système d'exploitation Windows 7

Une attaque par déni de services qui exploite les failles du protocole SMB au niveau de Windows 7

Les pirates informatiques peuvent lancer une attaque par déni de service en exploitant une faille au niveau du protocole SMB (Server Message Block). Il s’agit d’un protocole généralement utilisé pour le partage de fichiers et qui fonctionne également sous le système d’exploitation Windows 7. Cette faille peut être exploitée pour organiser une attaque par déni de services contre le système Windows 7, et même l’existence d’un pare feu actif et régulièrement mis à jour ne suffit pas pour se protéger contre une telle attaque.

Un professionnel de sécurité informatique avait en effet réussi à prouver l’existence d’une faille au niveau du protocole SMB de Windows 7 en démontrant la possibilité de provoquer un DoS (Denial of Service) au niveau du système d’exploitation Windows 7 à distance par l’envoi d’un entête NetBIOS montrant l’existence d’un paquet SMB plus ou moins volumineux, suivi de l’élaboration d’une boucle infinie sur le protocole SMB, dans le but de paralyser tout le système d’exploitation Windows 7.

Le groupe américain Microsoft affirme en revanche que les possesseurs de machines fonctionnant sous Windows 7 Service pack 1 ainsi que toutes les autres versions récentes sont à l’abri de ce genre d’attaque car les versions postérieures à Windows 7 ne comportent pas de faille SMB.

Vous pouvez solliciter des conseils auprès de l’agence Anti Cybercriminalité pour vous prémunir contre ce type d’attaque.