Attention aux faux sites !

L’utilisation de faux sites, faux mails, faux SMS, etc., fait partie de la technique de phishing (hameçonnage). Le phishing est utilisé pour obtenir des informations identitaires ou bancaires, à des fins d’usurpation d’identité ou de marque. Récemment, le cas s’est produit sur le réseau Facebook : un message est envoyé par Facebook, mentionnant que le compte sera désactivé sous 24 heures, car le propriétaire n’a pas respecté les politiques du site, sauf confirmation d’identité. Un lien est proposé, le but réel étant d’obtenir le pseudo et le mot de passe de la victime, ce qui va donner un accès total aux informations de la cible.

Faux sites des impôts, Facebook et EDF

D’autres faits alarmants ont été recensés au cours de l’année 2012 et au début de cette année. Et, les escrocs n’hésitent pas à usurper l’identité de grandes sociétés ou entités. En effet, des emails ou SMS de relance pour facture non payée sont envoyés aux gens ; portant l’entête d’EDF, ainsi qu’une menace de « suspension de la fourniture d’énergie ». Même cas pour le site des impôts : le mail porte les couleurs du site officiel, avec l’intitulé : « Ministère du Budget ». Le piège consiste à faire croire au contribuable qu’une erreur en faveur de ce dernier a été identifiée dans le calcul de son impôt, et qu’il est invité à remplir un formulaire, pour toucher le soi-disant trop perçu. La manœuvre sert à obtenir les informations identitaires et bancaires de la victime, qui seront vendues ou exploitées à des fins criminelles.

Les pratiques de prévention contre les faux sites, la prudence est de mise. S’informer sur le cybercrime est déjà une lutte contre le phénomène : rendez-vous sur le site de l’Agence Anti-cybercriminalité.