Bien connaître les différentes sortes de cyberattaques pour mieux se protéger

Toute machine connectée à Internet est vulnérable à différentes sortes de cyberattaques. C’est pourquoi il convient de bien savoir en distinguer les différentes formes, pour mieux se protéger.

Les différentes sortes d’attaques et menaces informatiques :

L’attaque par déni de service : Il s’agit de l’une des formes d’attaques informatiques les plus redoutées, car elle peut rendre temporairement indisponible les services et/ou ressources qu’une entreprise devrait utiliser et exploiter, sans interruption, en de périodes normales. À titre d’exemples, l’on peut citer, les attaques DoS, qui touchent particulièrement les services d’accès à Internet, d’e-mail ou les ressources partagées. Les dégâts causés par ce type d’attaque peuvent s’avérer très couteux pour une entreprise. Les DoS sont souvent imprévisibles et très difficiles à contrôler. 

L’hameçonnage : Il s’agit d’une pratique de manœuvres frauduleuses destinées à induire l’utilisateur en erreur, afin de pouvoir lui soutirer un certain nombre d’informations confidentielles (identifiants bancaires, coordonnées…), par des e-mails semblant provenir d’une société authentique, en l’invitant de cliquer sur un lien qui le redirige directement vers un site contrefait.

L’usurpation d’adresse IP ou spoofing : Cette forme d’attaque consiste à faire substituer l’adresse IP de la machine de l’expéditeur par celle d’une autre machine, afin de contourner le système de pare-feu ou « firewall » de la machine de l’utilisateur victime. Cette attaque peut se traduire par des paquets de données identiques à ceux d’une machine de confiance.

L’attaque par rebond : cette opération consiste à mener une cyber-attaque par l’intermédiaire d’une machine, de façon à ce que l’on ne puisse pas identifier l’auteur principal de l’attaque.

Cette liste n’étant pas exhaustive, vous pouvez contacter l’agence ACC (Anti-Cybercriminalité) pour en savoir davantage sur toutes les formes d’attaques susceptibles d’atteindre et d’endommager votre système informatique, afin de parer à celles-ci dans les conditions optimales.