Certaines entreprises organisent aussi des fraudes sur Internet

Tout comme les cybercriminels, certaines entreprises  organisent aussi des fraudes sur  Internet

L’exploration de l’environnement de la cybercriminalité a permis à des experts de découvrir une autre forme d’infractions en ligne, c’est la fraude organisée.

En Ukraine, une entreprise appelée Innovative Marketing Ukraine, a été enquêtée pendant une année par Mc Afee. D’après le rapport de ce dernier, cette entreprise propose des services frauduleux aux internautes, tels que la vente de scarewares, de faux logiciels inefficaces ou malveillants, et ce, en simulant des fausses menaces sur l’ordinateur. Cette entreprise se présente comme une société classique ayant pignon sur rue, avec comité d’établissement, différentes activités comme la R&D, la commercialisation…

Courant 2011, les autorités américaines déclarent avoir démantelé un réseau proposant des scarewares. Les cybercriminels proposaient d’installer un malware qui se fait passer pour un anti-virus. Les deux pirates responsables de cet acte auraient encaissé 2 millions de dollars sur ce délit.

Nombreux cas d’usurpation d’identité d’entreprises ont également été enregistrés en France. Les pirates utilisent des noms de sociétés existantes pour passer des commandes à une société de distribution informatique, et disparaissent sans payer, pour ensuite revendre les produits au marché noir.

Les autorités gouvernementales et autres organismes sont maintenant à la recherche de ces entreprises qui nuisent aux consommateurs et également aux autres entreprises réelles. Pour l’internaute, la mise à jour régulière des anti-virus et pare-feux constitue la garantie de la limitation des risques de fraudes.