Cybercriminalité et technique d'évasion

La technique d’évasion avancée : Une nouvelle menace cybercriminelle

Les cybercriminels développent actuellement une nouvelle technique de piratage qui leur offre la possibilité d’introduire furtivement des programmes malveillants au sein des systèmes d’information pour contourner les systèmes de sécurité réseau et  créer des ouvertures sans laisser la moindre trace de leurs intrusions.

Cette technique intrusive permettrait précisément aux pirates informatiques de : s’introduire dans un système, reproduire, soustraire ou modifier des données, et y installer des programmes malveillants sans être détectés. « Potentiellement dangereuse, cette technique d’évasion avancée, baptisée sous le nom d’AET (Advanced Evasion Techniques), constituerait un nouveau type de menace redoutablement efficace et invisible » annonce l’éditeur finlandais de solutions de sécurité réseau Stonesoft.

Pour le directeur des recherches de Gartner, les éditeurs de sécurité doivent désormais s’y intéresser de plus près en consacrant davantage de ressources à la recherche d’une solution efficiente permettant de contourner ce problème puisque l’AET représente une véritable menace pour la sécurité des infrastructures réseau protégeant les gouvernements, les organisations commerciales et toute autre institution partageant des informations à l’échelle internationale.

Les concepteurs de malware sont toujours certes en quête de nouvelles méthodes pour échapper subrepticement aux systèmes de détection, mais au final, ces techniques finissent toujours par être découvertes et bloquées par les experts de la cyber-sécurité.

Pour rester à l’affût des actualités concernant l’AET, visitez le site Anti-cybercriminalité.