L’Europe condamne vivement le filtrage internet

Le filtrage Internet est une pratique couramment adopté , aussi bien en entreprise que pour les usages à titre personnel d’Internet. Par définition, le filtrage est appréhendé comme étant un ensemble de techniques, dont le but est de limiter l’accès à certains sites normalement accessibles sur le réseau. Concrètement, c’est en quelque sorte une forme de censure sur internet.

Le contrôle effectué par les parents, sur l’accès Internet, pour protéger leurs enfants mineurs contre les contenus inappropriés, est l’exemple le plus proche de filtrage internet. Puis, les restrictions d’accès internet d’entreprise à une utilisation purement professionnelle en est un autre. Par ailleurs, les bornes de démonstration en accès public, le filtrage gouvernemental et la protection des libertés individuelles sont aussi des formes de filtrage internet.  

Cependant, la Cour Européenne de Justice a condamné fermement le filtrage internet en novembre 2011, compte tenu de certains de ses aspects qui portent sérieusement atteinte aux droits fondamentaux des citoyens européens, dit « en substance » à la Cour. Cet arrêt de la CEJ a été pris au détriment de la protection des droits d’auteur, que de nombreux sites en ligne enfreignent régulièrement.

Mis à part ce côté protection maximale des libertés individuelles, cette vive condamnation de la CEJ envers le filtrage Internet a, également et surtout, pour objectif, d’inciter les dirigeants européens à concevoir une réforme pertinente et efficace pour la protection des droits d’auteur, au lieu d’une répression à outrance en ligne, en bloquant massivement des sites Internet.