La crise économique mondiale fait le bonheur des pirates informatiques

Compte tenu du caractère complexe du système actuel, dans lequel tous les éléments sont quasi-interdépendants, une mauvaise impasse rencontrée par un secteur d’activités peut facilement s’étendre sur d’autres, à la manière d’un crash de dominos.

La crise économique mondiale actuelle est souvent évoquée lorsqu’il s’agit d’analyser le fonctionnement du système de la mondialisation. Elle est très préjudiciable parce qu’elle conduit à  l’incitation et à la facilitation des manœuvres de piraterie informatique. Certes, le piratage informatique est surtout favorisé par l’apparition des nouvelles technologies, notamment le wifi, Internet ou encore la puissance améliorée des ordinateurs ; mais, la crise économique prend également part au développement de ce phénomène.  Un certain nombre d’entités et entreprises, prises en grosses difficultés, à cause de la crise économique, sont amenées à effectuer des pratiques illégales pour tenter de trouver des solutions de survie face à la crise. Les cas d’espionnage informatique des concurrents sont courants dans ce contexte, afin de mieux faire face à la rude concurrence. Cette pratique est évidemment illégale et peu consciencieuse, étant sévèrement réprimée par la loi. 

A part cet aspect motivant pour les pirates informatiques, l’accroissement des cas d’infiltration non autorisée des réseaux informatiques, résulte également des insuffisances de protections destinées à éradiquer ce phénomène. Etant en difficulté financière, les entreprises ne peuvent pas toujours se procurer les meilleures solutions de protection, et sont parfois incapables de les mettre à jour de façon régulière.

Si vous êtes victime d’une tentative ou d’une attaque de pirate informatique, vous pouvez vous adresser à l’agence Anti-Cybercriminalité.