La cyber-guerre : une menace réelle pour la population mondiale

 

La cyber-guerre : une menace réelle pour la population mondiale

Depuis quelques années, l’on constate sur les médias une profusion d’informations concernant la cyber-guerre. Les différents Etats déclarent avoir été victimes d’attaques informatiques importantes. En 2009, aux Etats-Unis, la cyber-guerre devient un enjeu prioritaire pour la sécurité nationale. Des dizaines de milliards de dollars sont consacrés à la cyber-guerre pour les 5 années suivantes.

Des cyber armées partout dans le monde

Les Etats-Unis, étant le pays le plus à la pointe de l’innovation technologique, conserve une grande longueur d’avance par rapport aux autres pays du monde entier ; d’autant plus qu’ils sont dotés des meilleures agences de recherche et de renseignements (NSA, CIA). Néanmoins, la faiblesse des Etats-Unis réside dans le fait que la quasi-totalité des réseaux sont connectés, ce qui les expose plus à des cyber attaques dévastatrices. Puis, certaines grandes entreprises américaines n’utilisent pas encore des réseaux sécurisés. L’on sait également que les Etats-Unis dépendent financièrement de la Chine.

De son côté, la Chine se vante de pouvoir gagner les guerres numériques d’ici 2050 ; en effet, sa puissance à développer de nouvelles technologies, ainsi que ses nombreuses cyber armées font d’elle un éventuel protagoniste redoutable à la cyber-guerre. Mais la Chine redoute plus la cyber attaque venant de l’intérieur du pays, plutôt que celle provenant d’un autre pays.

La Russie recèle également de réseaux de renseignements très performants. Vu l’apparition de nouveaux hackers, le nombre des excellents informaticiens travaillant au sein du KGB a augmenté. Mais la Russie se trouve souvent victime de ses propres hackers qui travaillent en général pour le compte d’organisations criminelles ou mafieuses.

La France, quant à elle, mise plus sur la défensive en créant l’ANSSI (l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information). D’autres institutions gouvernementales sont également mises à contribution, à l’instar de la DGA (Direction Générale de l’Armement) et la DGSE (Direction Générale de la Sécurité Extérieure).