La France veut aussi créer son cyber armée

Le déclenchement de l’opération militaire à Mali a donné lieu à plusieurs attaques perpétrées par des cyber-pirates. La France figure désormais parmi les principales cibles potentielles des cyber-attaques. C’est ce qui a principalement amené le Ministère de la Défense à prendre des mesures strictes, en instaurant des mesures de protection, et en constituant sa propre cyber-armée.    

En effet, plusieurs sites de l’armée française ont subi des cyber-attaques, peu de temps après que l’opération militaire fut déclenchée à Mali. En l’occurrence, le site de la Dicod (Délégation à l’information et à la communication de la défense) avait fait l’objet d’une attaque par déni de services, ayant réussi à rendre le site temporairement indisponible.

Les cyber-pirates parvinrent également à rendre un autre site du Ministère de la défense, hors de service, après avoir réussi à s’approprier des mots de passe et à pénétrer les réseaux informatiques totalement sécurisés.

Les cyber-attaques lancées contre la France ne concernent pas uniquement les questions d’ordre stratégique, mais touchent également les intérêts économiques.

D’après les explications du président de Cassidian Cyber Security, les principales préoccupations de la France doivent consister en la mise en place d’un système de défense et de surveillance hautement sophistiqué, pour les industries à risque et les opérateurs d’intérêts vitaux, contre les attaques fatales, notamment : les industries nucléaires et les industries de défense.

Vous pouvez visiter le site d’Anti-cybercriminalité pour suivre toutes les actualités sur la cyber-défense et la cyber-sécurité en France.