La non-répudiation : un moyen efficace pour identifier l'auteur d'une transaction

La vulgarisation de l’internet a contribué activement à l’extension du commerce électronique. Devenu omniprésent, le marché virtuel est devenu à cet effet une réalité incontournable dont l’ampleur ne cesse de croître.

A l’intérieur de ce cadre contextuel d’achats et de transactions en ligne se cache, par ailleurs, d’autres réalités qu’il ne faut surtout pas omettre de prendre en considération, faute de quoi les différents enjeux du commerce électronique relatifs à la sécurisation des transactions en ligne seraient complètement compromis.

C’est ce qui a d’ailleurs conduit les professionnels de sécurité informatique et des systèmes d’informations de normaliser les sites e-commerce en sécurisant les transactions tout en assurant la protection des informations délivrées par les clients en instaurant une technique de non répudiation.

La non-répudiation : Principe et mécanisme de fonctionnement

Dans le contexte de la sécurité informatique, la répudiation définit le comportement d’une personne qui nie malhonnêtement avoir reçu ou envoyé certaines informations au cours d’une transaction ou une communication au travers d’un réseau, alors que ce n’est pas le cas. La non-répudiation constitue justement un moyen efficace pour identifier l’auteur d’une transaction. Ce protocole de sécurité à été instauré pour empêcher les clients ou marchands de nier qu’ils ont reçu ou émis des informations lors d’une transaction effectuée en ligne.

Vous pouvez solliciter des conseils auprès de l’agence Anti Cybercriminalité pour trouver les meilleurs moyens d’optimiser la sécurisation de vos transactions effectuées en ligne et protéger vos données contre le piratage informatique.