Le réseau Wifi, un terrain favorable au piratage informatique

 

Le Wi-Fi est défini comme un ensemble de communications sans fil régi par la norme IEEE 802.11 (ISO/CEI 8802-11). Un réseau Wi-Fi permet de relier sans fil plusieurs appareils informatiques au sein d’un réseau informatique, afin de permettre la transmission de données entre eux. Ainsi, les fournisseurs d’accès à Internet peuvent établir un réseau Wi-Fi connecté à Internet dans une zone à forte concentration d’utilisateurs, appelée borne Wi-Fi. D’après une étude réalisée par Hotels.com, l’accès à Internet via le Wi-Fi est devenu un critère primordial dans le choix d’un hôtel.

Le manque de connaissances des utilisateurs profite aux cybercriminels

Certes, le Wi-Fi offre beaucoup d’avantages pour les utilisateurs, mais ceci ouvre également une nouvelle porte aux cybercriminels. En effet, la majorité des utilisateurs du Wi-Fi n’en connaissent pas le fonctionnement. S’agissant d’une connexion sans fil, le réseau n’est généralement pas crypté, donc, toutes les informations qui circulent via Internet sont interceptables facilement par toute personne connectée au même réseau : données personnelles, bancaires, mots de passe, sites web consultés… Selon un rapport d’Internet Crime Complaint Center (IC3), les cybercriminels détournent les réseaux Wi-Fi des hôtels ou proposent des réseaux alternatifs imitant le hotspot de l’hôtel : l’utilisateur se connecte involontairement sur un réseau Wi-Fi maîtrisé par les cybercriminels. Ceci offre à ces derniers la possibilité d’accéder à des informations personnelles pouvant servir pour l’usurpation d’identité ou la vente d’informations. Ils ont également l’opportunité, via des faux-mails, d’installer des malwares dans les machines des utilisateurs connectés sur le Wi-Fi pirates.

Une politique de sécurité sérieuse est indispensable pour protéger l’ordinateur des utilisateurs du Wi-Fi et, par extension, la sécurité des informations qui circulent sur Internet, notamment celles qui pourraient servir à commettre des cyber attaques de grande envergure.

Fort heureusement, des solutions sont actuellement disponibles et applicables de manière individuelle pour éviter toute utilisation criminelle du réseau Wi-Fi. A titre d’illustration, on peut citer le logiciel de diagnostic Achiwa Tools, qui permet d’obtenir les informations d’identité d’un réseau, même s’agissant d’un hotspot. Il est également conseillé de visiter des sites web sécurisés, qui intègrent le protocole SSL, permettant de crypter toutes les transmissions (HTTPS). Le moyen le plus sûr étant encore l’établissement d’un VPN (tunnel numérique sécurisé).