Les cybercriminels commencent à organiser leurs attaques

Les avantages d’Internet pour les individus sont énormes, surtout pour la diffusion/partage de connaissances et la communication. Toutefois, pour un utilisateur malveillant, Internet contribue aussi à des activités criminelles telles que la fraude identitaire, l’escroquerie, l’incitation à l’acte de terrorisme… La cybercriminalité est un type de crime, effectué par l’intermédiaire de l’informatique et d’Internet dans le cyberespace. Elle peut se présenter sous plusieurs formes, et peut se produire à tout moment et n’importe où.

Évolution en réseau des cybercriminels

Il existe différentes formes de cybercriminalité, à savoir les atteintes aux droits des personnes, notamment l’usurpation d’identité, l’atteinte à l’image des personnes… Les atteintes aux personnes constituent également une autre forme de cybercriminalité. Ainsi, les affaires criminelles, le proxénétisme et l’exploitation sexuelle sont classés dans cette catégorie. Les atteintes aux droits de propriétés intellectuelles (contrefaçon de marques et produits, copie ou téléchargement illicite de données…) sont également classées parmi les autres formes de cybercriminalité de nos jours. Outre ces différentes sortes de cybercriminalités, les atteintes aux biens (fraude à la carte bancaire, le hameçonnage…) ne sont pas à minimiser.

Ainsi, grâce aux avancées technologiques de nos jours, on constate une évolution très nette de la cybercriminalité. Si, auparavant, le cybercriminel agit en solo ou en petits groupes d’individus, cet acte criminel devient un réseau de plus en plus organisé, et dispose de tous les moyens nécessaires (humain, technique, technologique…) à leurs méfaits.

Pour toute demande d’informations sur la cybercriminalité, contactez l’Agence Anti-cybercriminalité, ou visitez le site www.anti-cybercriminalite.fr.