Les dossiers à fournir pour porter plainte contre une escroquerie sur Interne

 

Les dossiers à fournir pour porter plainte contre une escroquerie sur Internet

Le quotidien de nombreux gens passe sur le monde virtuel : relation sociale, formation, information, travail, transaction financière… Les cybercriminels ne sont pas sans savoir que ce fait leur offre de nouvelles occasions de commettre toutes sortes de délits. On estime ainsi le nombre de ménages français victimes d’escroqueries bancaires à 500.000, en 2010, dont la moitié fait suite à un achat sur Internet.

Les escroqueries commis sur Internet se présentent actuellement sous une multitude de formes, que l’on peut classer en trois catégories, à savoir, le « phishing » ou hameçonnage (vol d’informations bancaires à des fins d’usurpation d’identité), l’utilisation frauduleuse de numéros de carte bancaire sur Internet, ou encore les transactions bancaires effectuées en ligne à un prix onéreux et sans livraison du bien.

Escroquerie sur Internet : cinq ans d’emprisonnement et 375.000 euros d’amende

En France, les victimes d’une tentative d’escroquerie ou d’une escroquerie sur Internet peuvent déposer une plainte auprès de différents organes de l’Etat : commissariat de police ou de la brigade de gendarmerie ou directement auprès du procureur de la République. Un numéro de téléphone est également mis à disposition du consommateur qui souhaiterait s’informer d’abord (08 11 02 02 17). Un signalement en ligne (www.internet-signalement.gouv.fr) peut orienter la victime vers les services de polices compétents.

La plainte proprement dite doit mentionner :

-          l’état civil du plaignant ;

-          le récit détaillé des faits, la date et le lieu de l’infraction ;

-          le nom de l’auteur présumé, si connu ;

-          les noms et adresses des éventuels témoins de cette infraction ;

-          la description et l’estimation provisoire ou définitive du préjudice ;

-          les documents de preuve à disposition : constats en cas de dégâts matériels, factures diverses…

 En dehors de la France, d’autres liens sont également disponibles pour dénoncer une escroquerie sur Internet : le site ecops.be (Belgique), info@centreantifraude.ca (Canada)... L’escroquerie sur Internet expose le criminel à cinq ans d’emprisonnement et 375.000 euros d’amende.