Les entreprises se penchent vers le cloud privé

Le cloud computing est une technologie et un modèle d’entreprise consistant à fournir aux entreprises des infrastructures informatiques (matériels, plateformes, logiciels) sous forme de service à la demande. Les caractéristiques de ce système justifient la tendance des entreprises à son adoption : libre-service à la demande, grande accessibilité, mutualisation des ressources, élasticité, service mesuré… Le cloud public, hébergé par des leaders mondiaux connus, comme Google, Amazon, Microsoft ou Apple, a ses propres avantages économiques. Néanmoins, le cloud privé gagne de plus en plus la confiance des entreprises, car présentant plus d’avantages en termes de sécurité des données.

Plus de sécurité dans le cloud privé

L’avantage du cloud (public et privé) est de permettre aux entreprises de disposer rapidement d’une solution informatique performante, avec une facturation à la consommation. Les économies en termes de temps et de finances sont énormes, en supprimant les coûts de matériels et de gestion de la solution technologique. Dans le cloud privé, les garanties offertes suffisent assez pour assurer la confidentialité et la sécurité des données. Une structuration des données est également recommandée aux entreprises, afin de bien distinguer : données personnelles, donnes sensibles, données stratégiques et données « métiers ». En procédant de la sorte, l’entreprise limite le risque lié aux pertes de données. Le cloud privé permet de définir ses propres exigences en matière de sécurité technique et juridique des données. Par ailleurs, l’on dispose d’une surveillance en temps réel des évolutions de ses données dans le temps, grâce à la grande accessibilité du cloud privé.

De nombreuses études ont démontré l’adoption massive du cloud dans les grands groupes français. Les petites entreprises leur emboîtent le pas, se rendant compte petit à petit des avantages du cloud : flexibilité, coûts réduits, absence d’administration et grande accessibilité.