Les victimes d'arnaque sur internet commencent à se manifester

Des manifestations anti cyber-escroquerie ont pris de l’ampleur en France entre mars et avril 2012

Manifestation des Tourangeaux contre la cyber-arnaque en mars 2012 :

Plusieurs centaines d’habitants de Touraine se sont manifestés en mars 2012 pour signaler, aux représentants de l’ordre, une arnaque en ligne qui s’est matérialisée, en l’occurrence, par la diffusion d’un virus qui avait notamment réussi à bloquer une centaine de machines en faisant afficher à l’écran une page d’accueil qui représente l’emblème de la police et de la gendarmerie laquelle contient un message qui leur signifie l’illégalité de leurs activités en leur obligeant de payer une rançon de 100 euros (pour la police) et 200 euros (pour la gendarmerie) par voie de paiement électronique sous peine d’amende.   

Manifestation anti cyber-escroquerie à Gironde en avril 2012 :

Toujours dans le même contexte, plus de 200 personnes se sont manifestées auprès de la gendarmerie de Gironde en avril 2012 pour porter plainte contre une société qui leur avait notamment accusé, par e-mail, d’avoir téléchargé illégalement des contenus sur le web en leur obligeant de payer 75 euros dans un délai trois jours sous peine d’une majoration de 10%.

En usurpant le statut d’un organisme de répression et de surveillance de téléchargement illégal, cette société avait semé la crainte envers les habitants des communes situant aux alentours de la ville bordelaise, en ayant réussi à leur faire réellement croire que le message électronique provenait d’une véritable institution de surveillance et de répression de téléchargements illégaux. Du fait, certains d’entre eux avaient même envoyé la rançon à la société. Cette infraction commise en ligne a d’ailleurs donné lieu à l’ouverture d’une enquête pour escroquerie. 

Les manifestations anti cyber escroqueries et le signalement des arnaques en ligne aux services compétents ont déjà permis de démanteler un certain nombre de réseaux de cyber-escroqueries. Vous pouvez également contacter l’agence Anti Cybercriminalité en cas d’arnaque sur internet.