L'industrie du luxe est la plus touchée par la contrefaçon

Il est certes vrai que la contrefaçon touche généralement presque tous les secteurs, n’empêche, qu’il a été constaté à maintes reprises que l’industrie du luxe constitue le secteur le plus touché par ce fléau, en raison du fait que les produits de luxe sont chers, rares, difficiles d’accès et usuellement raffinés.

Les produits de luxe ne sont pas, en effet, à la portée de tous, et ils sont particulièrement réservés à une certaine couche sociale nantie et donc financièrement aisée. De ce fait, un grand nombre de contrefacteurs et de faussaires n’hésitent pas à créer des sites marchands, même officiels, pour espérer pouvoir trouver un grand nombre de visiteurs et clients à duper afin d’empocher un maximum de somme d’argent, même en livrant les produits en respectant les règles et que les produits contrefaits parviennent sans aucune difficulté jusqu’à son acquéreur qui ignore, dans la grande majorité des cas, faire la différence entre un produit authentique et un faux, au moment de l’achat.

La commercialisation de produits de luxe contrefaits constitue-t-elle une autre forme de cyber-escroquerie ?

Nous n’allons plus revenir sur la définition du concept de la cyber-escroquerie, bien qu’il soit évident qu’il s’agit du recours, malveillant et intentionné, à l’utilisation de manœuvres frauduleuses pour induire une personne en erreur, afin d’obtenir la chose à son propre insu.

L’on peut dire que la vente de produits de luxe contrefait en ligne constitue une autre forme de cyber-arnaque, en ce simple sens que si l’acheteur en ligne avait réellement eu connaissance qu’il s’agissait d’un faux, il ne l’aurait jamais acheté.

Si vous avez été victime de ce genre d’arnaque, vous pouvez faire appel à l’Agence anti-cybercriminalité pour vous conseiller sur toutes les démarches et procédures nécessaires auprès des autorités compétentes