L'utilisation d’Apple II a augmenté le nombre d'attaques informatique

Le nombre de personnes ayant consacré leurs temps à écrire et à concevoir des programmes s’est davantage multiplié, au fur et à mesure de l’accroissement du nombre d’ordinateurs vendus et distribués sur le marché. L’usage répandu d’Apple II n’a pas non plus échappé à ce phénomène. Ceci a eu pour effet d’éveiller l’intérêt des programmeurs à créer des virus capables de s’auto-répliquer et d’infecter la plateforme Apple II. Ce qui a, d’ailleurs, donné lieu à l’apparition de la première épidémie de virus informatique de grande ampleur ayant visé Apple II, au début des années 80, notamment en 1981.

Elk Corner : Un virus informatique qui s’est rapidement propagé et ayant infecté la plateforme Apple II

Elk Corner fut le premier virus à avoir réussi à infecter la plateforme Apple II, par voie de disquettes. Ce type de virus peut s’auto-répliquer, et sa copie démarre automatiquement lorsqu’une disquette infectée est insérée à l’ordinateur. Une fois infectée, la machine peut également répandre le virus dans d’autres disquettes saines, et lorsque ces autres disquettes infectées sont introduites dans d’autres ordinateurs encore non infectés, elles les infectent à leur tour, et ainsi de suite.

A cette époque, les systèmes d’exploitation furent encore enregistrés dans des disquettes, et une fois que les disquettes sont infectées, le virus peut s’auto-exécuter à chaque fois que le programme démarre. Bien que ce type de virus n’ait apparemment rien d’offensif, le phénomène a tout de même conduit les éditeurs de cette plateforme à réfléchir sur la question.

Si vous souhaitez comprendre le mécanisme de fonctionnement des virus informatiques afin de trouver les meilleures façons de protéger votre système informatique, vous pouvez contacter l’agence Anti Cybercriminalité.