Magania : vol de données jeux en ligne

La famille de programmes malicieux Magania regroupe un grand nombre de virus, qui sont généralement constitués de chevaux de Troie, spécialisés en vol de données de jeux en ligne du fabricant taïwanais Gamania. Une fois qu’une machine est infectée, le virus s’incorpore à la connexion Internet pour pouvoir effectuer la lecture des communications  entre la machine infectée et le serveur de jeu.  Le vol de données de jeux en ligne devient désormais de plus en plus pratiqué par les cybercriminels et plusieurs raisons peuvent être à l’origine de ce fait.

Qu’est-ce qu’un vol de données de jeux en ligne peut bien rapporter aux cybercriminels ? 

Depuis 3 ans déjà, l’Interactive Software Federation of Europe a relevé plus de 250 millions de jeux vendus en Europe de l’Ouest. De surcroît, l’on a également enregistré, ces trois dernières années, une hausse considérable des offres de jeux en ligne (gratuits ou payants) mis à la disposition des internautes sur des plateformes de réseaux sociaux.

En outre, G data Security Labs a également dénombré plus de 4250 pages Web suspects qui traitent uniquement du jeu vidéo. Tous ces chiffres démontrent l’importance que ce nouveau marché de jeux en ligne revêt aux yeux des cybercriminels.

En effet, ces derniers ont eu l’idée de concevoir des types de logiciels malveillants et de virus préprogrammés pour soustraire frauduleusement les noms d’utilisateurs et/ou identifiants avec les données de jeux en ligne. Une fois que les cybercriminels ont obtenu les comptes de joueurs volés, ils procèdent systématiquement à la revente des comptes, personnages de jeux, et tous les objets virtuels. Les tarifs proposés varient, naturellement, selon la nature et le caractère des jeux, selon qu’ils soient récents ou anciens, en vogue ou underground.